In dubio, pro reo

« Nous avons tous été choqués par cette affaire horrible qui s’est déroulée à Telford et où certaines des personnes les plus vulnérables de notre pays ont été les proies des pires criminels ». Theresa May s’exprime le 14 Mars 2018 devant les députés. Le Sunday Mirror vient de révéler le scandale Telford.

Telford, 170 000 habitants au coeur de l’Angleterre. Une enquête du Sunday Mirror a révélé qu’un millier de jeunes filles blanches -dont certaines n’avaient pas plus de 11 ans- auraient été battues et violées pendant quatre décennies par des gangs pakistanais et bangladais.

« Ils m’ont dit que si je disais ne serait-ce qu’un mot à quelqu’un, ils allaient venir s’occuper de mes petites sœurs et qu’ils allaient dire à ma mère que je suis une prostituée. Nuit après nuit, j’ai été forcée de coucher avec de nombreux hommes dans des fast-foods dégoûtants et dans des logements sales. J’allais prendre la pilule du lendemain dans une clinique locale au moins deux fois par semaine, mais personne ne m’a jamais posé de question. Je suis tombée enceinte deux fois et j’ai eu deux avortements. Quelques heures après ma deuxième opération, un de mes agresseurs est venu me chercher pour que je sois violée par encore plus d’hommes. Le pire moment a été juste après mon seizième anniversaire, quand j’ai été droguée et violée en réunion par cinq hommes. »

Le Sunday Mirror estime que la police et les services sociaux savaient. Que tous, se sont tus. Le journal affirme aussi que des travailleurs sociaux ont tenté d’alerter les forces de police dès les années 90, sans succès. La police aurait étouffé l’affaire pour ne pas être accusée de racisme.

« Ces jeunes filles étaient très souvent issues de la classe ouvrière blanche, souffrant de fragilités multiples et c’est pour cela que leurs agresseurs les ciblaient »

La police de Telford conteste avec force ces accusations, expliquant que sa difficulté était de rassembler des preuves. Les services sociaux affirment ne pas comprendre. Quant aux médias, eux, ils sont restés étrangement muets sur ce scandale humain, pédophile et raciste. Pourquoi ?

Résultat de recherche d'images pour "telford"

Theresa May a ordonné qu’une enquête soit diligentée pour « obtenir la vérité, montrer ce qui n’a pas fonctionné et en tirer les leçons pour l’avenir« . Mais à Telford, y a-t-il encore un avenir ?

6 réflexions sur “L’horreur à Telford

  1. geo76500 dit :

    c’est une horreur absolue…
    voila bien une image de notre futur…si l’on ne prend pas garde dès aujourd’hui aux nouvelles cultures…

    J'aime

    1. Royaume Uni, Allemagne… les femmes blanches européennes payent un lourd tribut « aux nouvelles cultures »

      Aimé par 1 personne

  2. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je n’étais pas au courant de cette affaire …. !

    J'aime

    1. Voilà pourquoi ! Silence, on viole !

      Aimé par 1 personne

  3. kprice2a dit :

    L’horreur dans toute sa splendeur ! J’ai même lu que les autorités considéraient ces agressions comme étant commises sur des « prostituées » que ce n’était pas du fait de « pédophiles » … Prostituées à 11 ans ????? OMG … du grand n’importe quoi !!!
    Pourquoi les médias se sont tus ? Oui, on peut se poser la question, eux qui s’empressent de faire leurs choux gras de la moindre étincelle croustillante, ils auraient pourtant eu matière à écrire et à alerter !

    J'aime

    1. Et les féministes? Metoo and cie?

      J'aime

Merci pour votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :