In dubio, pro reo


2 mai 2018

70367

dĂ©tenus Ă©taient incarcĂ©rĂ©s au 1er Avril . La surpopulation carcĂ©rale a battu un nouveau record. Le taux de remplissage des maisons d’arrĂȘt culmine Ă  143 %, avec des pics Ă  200 % au sein de certains Ă©tablissements. Les incarcĂ©rations se poursuivent Ă  un rythme Ă©levĂ© malgrĂ© les annonces d’Emmanuel Macron.

21 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Bon , alors il faut plus de prisons car j’en connais quelques uns et quelques unes qui ont dĂ©jĂ  pris une rĂ©servation !

    J'aime

    1. Asseyez-vous, m’sieur…. alors… je note vos dĂ©clarations…. quelquezuns et quelquezunes… des noms Ă  nous donner, m’sieur ? Soyez plus prĂ©cis.

      Aimé par 1 personne

      1. Juste un moment , je reprends mon carnet , j’ai tout notĂ© …!

        J'aime

        1. Et ben on n’est pas sortis…….. bon il vient, ce cafĂ© ??

          Aimé par 1 personne

  2. … et s’il vous plait , merci de mettre les traits d’union pour quelques-uns et quelques-unes ! Je n’aime pas les fautes d’orthographe … ! 🙂

    J'aime

    1. Bien entendu, m’sieur ! Vous voulez un cafĂ© ? J’appelle la stagiaire ! Gwendoliiiiiiine ! CafĂ©Ă©Ă©Ă©Ă© !!!

      Aimé par 1 personne

  3. iotop dit :

    Bon jour,
    Quand on comprendra que la prison n’est pas la solution Ă  tout et que c’est la sociĂ©tĂ© dans son ensemble et dans ses profondeurs qu’elle doit changer … mais bon, c’est dĂ©jĂ  Ă©crit …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Heu… Il faudrait peut-ĂȘtre aussi que certains comprennent qu’ils n’ont pas tous les droits, non ?

      Aimé par 3 personnes

      1. chachashire dit :

        Pour en rajouter une couche sur Max-Louis , mais d’un autre maniĂšre : « comment faisaient-ils quand ils n’avaient pas de prison ? ».
        On parle de la question budgetaire, on reproche aux prisonniers de couter cher, dans une sociĂ©tĂ© oĂč tout est rapportĂ© Ă  l’argent ( ce qui me semble plutot malin comme abstraction ) il faut comprendre que le manque d’argent est le manque d’autre chose.

        Du coup les lois imbéciles, au lieu de couter cher, font mal.
        Et comme par hasard celles et ceux qui promeuvent les lois imbéciles sont moins affectés par la surpopulation carcérale ( peines moins lourdes établissements aménagés, voire parfois ils échappent à la sanction méritée grùce à leurs connaissances ou leur connaissance des lois.

        Aimé par 1 personne

        1. C’est quoi, une « loi imbĂ©cile » ??

          J'aime

          1. chachashire dit :

            C’est une loi qui mĂ©connait la rĂ©alitĂ©, et dont les effets sont nĂ©fastes, souvent contraires Ă  ceux qui sont attendus par ses promoteurs. par exemple celle qui proscrivait l’avortement avant 74. ou prohibait l’alcool aux USA.

            Bien que je les trouve plus perverses qu’imbĂ©ciles, on peut y mettre pas mal des rĂ©glementations actuelles « autour » du travail, de son absence ( chomage ) ; la notion de « demandeur d’emploi » n’est pas une loi, et une perversion, mais ce qu’elle est nĂ©anmoins le plus c’est « imbĂ©cile » dans ce qu’elle suit aveuglĂ©ment des prescriptions morales inapplicables dans notre temps. Si donc une loi fait mention de « demandeur d’emploi », je la considĂ©rerais comme imbĂ©cile.

            Il n’y a pas qu’en droit qu’on trouve des lois imbĂ©ciles, en orthographe française aussi.
            DĂ©solĂ© pour le commentaire Ă  rallonge, je m’efforcerai de m’abstenir Ă  l’avenir.

            J'aime

            1. T’abstenir ? Pas question !!

              Aimé par 1 personne

          2. chachashire dit :

            Hum pour ĂȘtre plus prĂ©cis dans le temps … la pĂ©nalisation de la consommation de stupĂ©fiant me semble bien correspondre Ă  la dĂ©finition de loi imbĂ©cile : la France malgrĂ© sa sĂ©vĂ©ritĂ© compte un grand nombre de consommateurs relativement Ă  ses voisins, et les prisons regorgent de gens qui n’ont pas fait grand mal Ă  part Ă  eux-mĂȘmes et encore. A cotĂ© de ça des « dealers » de produits autrement dangereux et addictifs (Ă©conomiquement) ne sont pas embĂȘtĂ©s.

            EN Pologne aprĂšs la chute du mur ils ont connu une explosion des vols, des tous petits vols, une casserole Ă  une voisine , si la police et la justice avaient du condamner tout le monde Ă  la prison et selon certaines doctrines d’exemplaritĂ© c’Ă©tait la seule solution, la moitiĂ© de la population s’y serait retrouvĂ©e.
            Ce qu’ont fait les flics c’est de raccompagner les coupables chez les victimes pour une restitution. ça a suffi assez rapidement.
            ( une mĂ©thode que n’aurait peut-ĂȘtre pas dĂ©savouĂ©e le juge Roy Bean )

            Aimé par 1 personne

            1. Hum… Je ne suis pas d’accord avec toi sur tous les sujets que tu abordes.
              Sur le cannabis, il s’agit de stupĂ©fiant, donc d’un produit nocif pour la santĂ©. D’une drogue. Certes non addictive, mais suffisamment dangereuse pour la santĂ© des plus jeunes. Si la France connaĂźt un nombre important de consommateurs, c’est tout simplement parce qu’elle n’a pas mis les moyens nĂ©cessaires Ă  la lutte contre le cannabis. Aujourd’hui, si le gouvernement parle de le dĂ©pĂ©naliser , c’est tout simplement parce que police et justice n’en peuvent plus. Le cannabis rentre par tonnes chaque jour en France.
              Non, les prisons ne regorgent pas de gens qui n’ont pas fait grand mal Ă  personne ! En France, le principe est la libertĂ© ; la dĂ©tention doit rester l’exception. Et je ne crois pas que mon voisin accĂšpterait en souriant qu’on lui rende la voiture qu’on lui a volĂ©e samedi soir !

              Aimé par 1 personne

              1. chachashire dit :

                Quid de l’alcool ? En plus concernant ce produit on a un exemple historique de prohibition ; ça a Ă©tĂ© un lamentable Ă©chec.
                La consommation de cannabis a Ă©tĂ© un marqueur culturel fort en France… la France d’avant la dĂ©colonisation, celle qui s’arrĂ©tait au milieu du Sahara et qui administrait des sous-citoyens « incapables de s’occuper d’eux-mĂȘmes ».

                Personnellement je ne consomme pas de cannabis, parce que c’est interdit mais aussi parce que ce n’est pas bon pour moi.
                Comme je limite ma consommation de sucre raffinĂ©, d’alcool ou de tabac. D’essence, du crĂ©dit, … de mĂ©dicaments, de travail dĂ©calĂ©, de stress…

                Dans le lien de filimages, la consommation de stupĂ©fiant, et d’alcool, est une circonstance aggravante, mais pas l’acte criminel, l’acte criminel c’est l’homicide par imprudence, dĂ©faut de maitrise d’un engin ; le conducteur de l’engin avait une pulsion, trĂ©s agressive si ce n’est mortelle, sans doute auto-destructrice, et il est passĂ© Ă  l’acte, sauvagement – ce sont ces deux ou trois circonstances qu’il faut interroger. Cette sociĂ©tĂ© est dans une impasse morale en 1er lieu. Et en aucun cas le personnel politique actuel n’est en mesure de la rĂ©soudre puisque son pouvoir EST le problĂšme.

                Mais bon, c’est vous qui voyez. Pour ma part ceci me concerne plus que les problĂšmes de drogue mais on voit rarement les pollueurs ou les menteurs industriels en prison, ou mĂšme ruinĂ©s. ça va mal finir.
                http://www.leparisien.fr/societe/en-bretagne-des-apiculteurs-debutent-un-convoi-mortuaire-de-ruches-mortes-30-04-2018-7691412.php

                J'aime

                1. Non. Le conducteur de la voiture Ă©tait un irresponsable. Parce que certains passent leur temps Ă  dire Ă  d’autres que le cannabis n’est pas dangereux. Qu’il permet de se dĂ©tendre, simplement. Et bien NON ! Si je suis ton raisonnement, les criminels, ce sont EUX.
                  Le droit n’a rien Ă  voir avec la morale. En tout cas, pas toujours.
                  Quant aux abeilles… c’est une catastrophe. Chez moi aussi, les paysans ont sulfatĂ© leurs champs. Monsanto a encore de beaux jours devant lui !
                  Au plaisir de te lire… 😉

                  Aimé par 1 personne

                  1. chachashire dit :

                    le conducteur c’est le conducteur, le « crime » c’est le « crime » ;
                    Un paysan de mes connaissances ( pdt d’une association s’opposant Ă  u aĂ©roport jusqu’Ă  une date assez rĂ©cente ) a dit un jour alors qu’on parlait de l’agriculture qu’il avait pratiquĂ©e et que certains pratiquent encore :
                    « je suis de la gĂ©nĂ©ration qui a fait toutes les conneries. On m’a dit de les faire, mais c’est moi qui les ai faites. »
                    Je pense que ça répond dans les 2 cas.

                    salut

                    J'aime

            2. Filimages dit :

              Tu devrais lire ceci, histoire d’approfondir ta rĂ©flexion : https://affranchie.blog/2018/04/16/un-jour-je-raconterai-cette-histoire/
              La drogue ne dĂ©truit pas seulement celui qui la consomme…

              Aimé par 1 personne

              1. Filimages… cette histoire, c’est mon quotidien. Alors crois bien que ma rĂ©flexion est plus qu’approfondie :/

                J'aime

      2. iotop dit :

        « que certains comprennent qu’ils n’ont pas tous les droits ». D’accord, mais en vĂ©ritĂ© combien de grands criminelles (dans le sens larges du terme) dans les prisons : 10 % ? 20% ? Donc pour les autres dĂ©tenus, il y a sĂ»rement une place autre quatre murs.

        J'aime

        1. Les criminels tout court sont dĂ©tenus dans des maisons d’arrĂȘt. Les autres, dans des centres pĂ©nitentiaires.
          Une place autre que quatre murs… pourquoi pas ? Mais il faut que justice passe.

          J'aime

Merci pour votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :